21/12/2011

VOLET SOLAIRE (21-12-11)

Pour "lutter" contre la surchauffe occasionnée par l'orientation plein sud des grandes baies de la cuisine et salle à manger, 2 volets coulissants ont été placés.

Ces volets comportent une structure métallique galvanisée (en profil L et T) qui roulent sur un rail ROB et sont guidé au sol par un profil U. Le remplissage est réalisé au moyen de lattes de bois pré-profilées en cèdre. Ces lattes ont été espacées de 6,9 cm de façon à ce que le soleil de midi soit arrêté du 21 mars au 21 septembre au moment où le soleil occasionne de la surchauffe.

Les 2 volets peuvent coulisser et être maintenus en position fermée par l'intérieur de façon à servir également de protection au vol de l'habitation. Le coût de l'ensemble s'élève à 3000,00 euros TTC.

photo 1.jpgPhoto 2.jpgPhoto 3.jpg

12:00 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

09/10/2009

AUTONOMIE SOLAIRE ... PLUS DE 300 JOURS

Plus de 220 jours de TOTALE AUTONOMIE en eau chaude sanitaire !

Voici plus de 7 mois que nous n'avions pas dû faire intervenir l'appoint électrique pour l'eau chaude du boiler. Avec la semaine de mauvais temps que nous venons de connaître, l'eau du boiler est descendue sous le "seuil de confort" de 45°c. Cela ne signifie pas que le chauffage solaire est interrompu mais que nous sommes désormais livrés aux caprices aux bons vouloirs du soleil pour la fourniture gratuite de l'eau chaude du sanitaire, du lave-vaisselle, de la machine à laver,...

La météo de l'année passée nous a ainsi permis d'obtenir un apport (et donc une autonomie) total annuel estimé à plus de 305 jours ! en cumulant l'autonomie d'été avec l'appoint d'hiver.IMG_4152

07:39 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

31/08/2009

DEFAUTS,MANQUEMENTS,... (protection solaire)

Photo 1Difficile de croire qu'en Belgique l'un des principaux problème que peut connaître une maison est la surchauffe. Pourtant dans le cadre de la Performance Energétique des Bâtiments (PEB), cet élément doit être calculé et maîtrisé.

Nous avons pu constater à quel point une protection solaire trop peut performante peut occasionner un inconfort important. Dans notre projet nous avons prévu des casquettes solaires sous forme de caillebotti métallique mais le dépassant est insuffisant pour agir avec l'efficacité souhaitée.Photo 6 A ce système nous avons combiné une protection naturelle sous forme de plantation. A terme, ce système sera certainement le plus efficace pour la face sud mais l'été très sec de 2009 ne favorise pas la croissance...

Comme le démontre souvent le calcul du PHPP, les ouvertures de l'ouest apportent de la surchauffe mais peu de chaleur interne utile. Nous confirmons cette théorie. La chambre d'enfant bénéficiant de cette ouverture connaît de tels problème qu'il nous faudra combattre par l'installation d'un volet ajouré coulissant sur la facade en combinant le filtrage de la lumière avec la sécurisation de la baie de porte tout en permettant l'ouverture de celle-ci pendant la nuit en toute sécurité pour les enfants.Photo 3 Selon les calculs du PHPP, la meilleure répartition des ouvertures serait : 60% au sud, 15% à l'est et ouest, 10% au nord.

20:17 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/08/2009

Défauts, manquements (l'humidité en cave)

 Pas de langue de bois ! le bâtiment n'est pas parfait et ses imperfections me serviront à améliorer les futurs projets de maisons passives en demande !

Photo 2La cave ne possède pas de système de chauffage. Généralement la présence d'une chaudière implique un besoin d'air pour son fonctionnement et donc une circulation d'air forcée. Cette circulation évite la stagnation d'un air qui est en contact avec les terres et donc humide. Cette présence d'humidité est gênant au point de provoquer le pourrissement de certains articles (bottes en cuir, veste en tissu,...). Pour remédier à ce problème qui pourrait s'avérer coûteux à terme, nous envisageons soit d'installer une ventilation forcée via une aspiration mécanique (consommation électrique !!!), soit d'augmenter les prises d'air extérieur. photo 1En effet, par défaut, les architectes prévoient des "T" en PVC de diamètre 160mm. Ce type de ventilation naturelle est totalement insuffisant dans notre cas.Non décidéJe pense tester des buses (et l'esthétique alors...!) avec prises d'air coniques orientées vers les vents dominants ! Le système est à la réflexion.

21:47 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

CONSOMMATIONS ANNUELLES

Au terme d'une année d'occupation, d'un hiver rude (parfois -15°c) et d'un été chaud, voici le relevé des consommations de la maison:

- ELECTRICITE JOUR : 3340 kws

- ELECTRICITE NUIT : 1032 KWS

- EAU : 92 M3 (météo particulièrement sèche )

- BOILER SOLAIRE : à fonctionné 1520 heures

- PELLETS : 675 kg à 0,26 euros/kg = 175,5 euros

IMG_3642Commentaires :

Pour la consommation électrique nous sommes sous le seuil des 4500 KWS prévus malgré la présence et le fonctionnement important (3 petits enfants) d'un sèche-linge à condensation,machine à laver, lave-vaisselle, la VMC et un appoint électrique du boiler solaire... La consommation limitée peut s'expliquer par l'utilisation de l'eau chaude du boiler solaire pour approvisionner le lave-vaisselle et la machine à laver en leur éviter de devoir réchauffer l'eau par résistance électrique.

L'eau de ville n'est utilisée que pour les éviers de cuisine et salle de bain mais en vidant la citerne d'eau de pluie, la sécheresse de l'été nous a obligé à passer en tout eau de ville depuis Juillet. il faut noter que depuis mi-mars, nous fonctionnons en tout solaire pour l'eau chaude de la douche, la machine à laver, le lave-vaisselle et la salle de bain. Notez que l'arrosage quotidien des jeunes plantes du jardin consomme pas mal d'eau!

La consommation des pellets se justifie par sa fonction d'appoint et non de chauffage principal... qui est le soleil! L'hiver fut certes froid mais ensoleillé. Il nous est arrivé de connaître des températures de 27°c intérieur alors qu'il gelait à -10°c en extérieur. une journée très froide d'hiver est souvent synonyme de ciel bleu.

Avec plus de 1500 heures/an et une moyenne de plus de 4 heures par jour (qui a dit qu'il n'y avait pas de soleil au nord!), nous sommes entièrement satisfait d'avoir eu recours à ce type de production principal d'eau chaude.

Et APRES...

Notre principal "soucis" de confort est la surchauffe. Nous avons installé de grands rideaux blancs à l'intérieur qui limitent l'ensoleillement; Nous avons également plantés des arbres pour avoir un ombrage naturel mais la sécheresse de l'été ne favorise pas leur croissance rapide.C'est par l'ouest que l'inconfort de chaleur se fait le plus ressentir. L'une des chambres d'enfants est ainsi souvent trop chaude en soirée. Nous réfléchissons actuellement à un volet coulissant en bois ajouré pour cette baie.

Nous étudions également la mise en place de la toiture végétale destinée également à limiter la surchauffe par la toiture.

Nous avons enfin prévu la plantation d'une haie en face sud perpendiculairement à la facade de façon à nous protéger du vent de sud-ouest et à bénéficier dans quelques années d'une parois végétal d'ombrage. Il faut reconnaître que les casquettes solaires installées (aussi pour permettre le lavage du vitrage d'étage) n'agit que très faiblement. Le manque de dépassant doit y être pour quelque chose!

Pour ce qui est de la VMC, elle est tout simplement coupée en période beau temps. Nous privilégions la ventilation naturelle par les portes et fenêtres ouvertes (passage fréquent des enfants) ainsi que la ventilation naturelle de nuit bien plus efficace en débit que la VMC.

ET ALORS CONTENT ?

Oui bien sûr! le total des consommations est inférieur à 1800 euros/an pour un ménage de 5 personnes. Cela correspond ailleurs au montant du plein de mazout annuel! Il nous faudrait optimiser notre autonomie électrique pour encore limiter notre impact sur l'environnement.

06:28 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/04/2009

TRAITEMENT DU BARDAGE BOIS 6/4/09

Par choix esthétique, nous souhaitions laisser le bardage en cèdre s'éclaircir sans grisonner. Il nous fallait trouver un produit qui stabilise la teinte du bois au moment voulu.

Après de nombreuses recherches, notre choix s'est arrêté sur le WOODCARE as Plögeol (produit Suisse distribué par la menuiserie JODOCY à Amblève 080/34 94 92). Ce produit composé par nanotechnologie) est disponible en différentes teinte. Il faut compter un montant de +/- 275,00 euros HTVA pour 50 M2 en 2 couches.

Appliqué en 2 couches sur un bois sec à moins de 18% d'humidité, le produit garantit une stabilité de teinte sur une durée minimale de 5 ans.  Après un ponçage de la surface et des arêtes, nous avons appliqué une première couche de Woodcare. La seconde couche sera mise dès que possible en fonction de la météo.Photo 2

09:16 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

04/03/2009

VU SUR RTL...

Depuis sa mise en fonction la maison a attiré bon nombre de personnes; curieux ou professionnels pour se rendre compte physiquement de la faisabilité du système de la maison passive. Après les journées portes-ouvertes MA MAISON MON ARCHITECTE (plus de 350 personnes), les magazines VILLA, TU BATIS JE RENOVE, les différents quotidiens régionaux et le journal de RTL, c'est au tour de l'équipe de l'émission CLE SUR PORTE (RTL-Tvi le samedi 18h30) de venir tourner un reportage.

Photo 1Photo 2Dans un proche avenir, la maison sera à nouveau accessible sur rendez-vous le 19/4/09 lors de la journée Halte Energie de la commune d'Aubel et le 17/5/09 lors du W-E de visites de l'asbl www.houtinfobois.be

Au total plus de 1000 personnes auront ainsi eu l'occasion d'accéder dans la maison en situation de fonctionnement pour en apprécier le confort.

12:24 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

02/03/2009

PROTECTION SOLAIRE... METALLIQUE

Dernière pièce du système de protection solaire, l'installation d'un auvent métallique est placée ce 2/3/09. L'auvent se compose d'un cadre galvanisé dans lequel viennent se placer des grilles en caillebotti. Les 2 éléments sont fixés dans la maçonnerie et suspendus par un câble à une poutre en lamellé collé afin de garantir la stabilité de l'ensemble.

La fonction des auvents placés en face sud est double : garantir un certain ombrage solaire lorsque le soleil d'été est haut dans le ciel et accessoirement permettre un accès aux vitrages supérieurs pour leur nettoyage et entretien.

Le métal galvanisé a été choisi pour son aspect brut et sa couleur neutre.Photo 1Photo 2

15:35 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/02/2009

PROTECTION SOLAIRE... VEGETALE

Vu l'environnement "bocagé" dans lequel se situe la maison, nous avions imaginé que le système de protections solaires soit réalisé sous formé d'arbres palissés.

A bien observer l'inclinaison du soleil en été, cette solution ne permettait pas de garantir l'ombrage suffisant du fait du passage du soleil entre le palissé et la baie vitrée du sud. Nous avons alors opté pour la plantation de 4 Gliditscia sunburst dont la couronne doit à terme faire office d'écran au soleil en été et laisser filtrer les rayons en hiver.

Pour éviter de cacher le vue, ces arbres ont une couronne qui débute à +/- 2,20m du sol.

Dans le jardin, nous avons opté pour des plantations d'arbres fruitiers d'essences régionales dans le but de réaliser un effet "verger" propre au pays de Herve.Photo 1photo 2

10:20 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

02/02/2009

AUTRES TRAVAUX

Nous venons de lancer les demandes de prix pour la réalisation de 2 auvents solaires en caillebotti métalliques qui serviront également de passerelle pour le lavage des vitrages hauts du sud.

Le pépiniériste SPORCQ est attendu avec 4 Glyditscia sunburst qui seront plantés le long de la terrasse sud afin de jouer un rôle d'écran solaire en été et d'intégration du bâtiment dans l'environnement verduré.

Dès que le gel aura disparu, nous continuerons les plantations de massifs en hêtre qui , à terme donneront des éléments cubiques dans le but de structurer les zones du jardin.

Nous sommes actuellement à la recherche d'un produit suisse de protection du bois (par nanotechnologie) qui doit empêcher le vieillissement du bardage en cèdre de l'entrée.

Nous étudions également les couleurs qui seront appliquées sur certains murs intérieurs pour personnaliser les espaces. Nous souhaitons limiter ces teintes aux seuls noir,blanc et orange.SAM-Cuisine

Assurément, les projets ne manquent pas mais le budget et le temps en décident souvent autrement !

22:38 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/01/2009

EAU CHAUDE SANITAIRE

Comme expliqué précédemment, l'eau chaude pour les sanitaires est produite selon 2 sources ; les panneaux solaires thermiques et la résistance électrique sur le boiler.

Le principe est de donner la priorité aux panneaux et de compléter (en cas de besoin) par la résistance électrique qui fonctionne uniquement en tarif de nuit.

Les 9,6 M2 de panneaux (du système WAGENER & Co) ont fonctionné pendant près de 700 heures (depuis début août ; soit une moyenne de 3,9 heures/jours) pour approvisionner les 500 l du boiler.Le système détermine automatiquement les périodes de fonctionnement en fonction d'un différentiel de température d'eau dans la cuve.Photo 3

Le froid extérieur n'a que très peu d'incidence sur la température de l'eau. C'est l'inclinaison (à 45°) des panneaux qui représente le facteur déterminant du rendement. Cet angle de 45° semble le chiffre optimal compte tenu de notre position sur le globe.

En l'absence de décompteur d'électricité propre au fonctionnement du boiler, il nous est difficile de déterminer la part d'eau chaude produite par le soleil et l'électricité, mais dans la mesure où nous gérons manuellement l'allumage de la résistance électrique du boiler, nous estimons l'autonomie solaire à plus de 70% pour une famille de 5 personnes.

Pour rappel, l'ALPHA-MIX (appareil destiné à mixer au dosage souhaité l'eau chaude et froide vers les appareils demandeurs (lave-vaisselle, machine à lessiver, évier,...) optimise notre autonomie solaire en utilisant l'eau chaude du boiler solaire vers ces appareils qui sinon consommerait de l'électricité pour réchauffer l'eau froide du réseau.Photo 2

Ce 31 janvier 2009, par une belle journée ensoleillée, l'eau chaude produite par les panneaux solaires arrive à plus de 67°c sans y apporter la moindre consommation d'électricité ou de tout autre carburant nécessairement polluant.Photo 1

14:03 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/01/2009

COMPORTEMENT EN SITUATION "EXTREME"




Photo 3Photo 4

Avec les conditions de froid assez "extrême" que nous connaissons ce 6 janvier 2009 (-14,2°c le matin), il est intéressant de voir comment se comporte la maison d'un point de vue thermique.

Souvent, le froid intense se produit par ciel dégagé et donc par journée ensoleillée, ce qui fait notre affaire d'un point de vue apport thermique.

Aujourd'hui, nous avons atteint notre record de différentiel de température ; 8,1 + 23,5 = 31,6° d'écart intérieur/extérieur. Cela n'a que peut d'importance si la température redescend aussitôt le soleil couché. Ce jour de froid intense, la température interne à 22h était toujours de 21°c. au matin, elle était descendue à 19°c , sans aucun appoint ; le poële à pellets n'a pas été allumé.

La sensation de froid est présente dans le bâtiment lorsque le soleil se couche bien que la température intérieure n'ait pas encore baissé! effet psychologique ?

Nous remarquons aussi que le vent n'a pratiquement aucun effet sur la température du bâtiment. Cela peut s'expliquer par la performance de l'étanchéité à l'air.

Notre problème (tout n'est pas encore parfait) vient du sas d'entrée dont la température descend à 8°c et le degré d'humidité monte à 85%. Il nous faut chercher une solution pour ventiler cet espace sans y apporter directement de l'air gelé !

Phénomène curieux, le trousseau de clés resté dans la serrure de l'entrée était givré ce matin. Le barrilet constitue un pont thermique d'autant plus efficace qu'il doit être le seul dans la maison.

Photo 1Photo 2

16:26 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

04/01/2009

APPOINT CHAUFFAGE

Pour rappel, nous avons opté pour un poële à pellets comme système d'appoint de chauffage.

Photo3Le poële a une puissance de 7 à 8 kws. Nous ne l'utilisons jamais à pleine puissance.

Si nous sommes pleinement satisfaits du système pour son confort thermique , sa puissance et son économie financière, nous sommes en revanche assez mécontent du bruit de l'appareil. Le fonctionnement de la soufflerie est lassant et dérangeant en situation d'intérieur calme. Cela semble être un reproche courant des poëles à pellets mais la marque Edilkamin souffrirait davantage de ce problème. D'autres utilisateurs de modèles de poëles de plus hauts de gamme ( et prix...) ne se plaignent pas de cet inconfort. Nous vérifions ainsi l'adage "chaque chose pour son prix" (notre modèle = +/- 2500 euros TTC). 

Au niveau de la consommation, nous avons brûlé +/- 12 sacs de 15kg de pellets sur 2 à 3 mois de chauffe. au niveau dépense cela représente +/- 48 euros. Par comparaison, une maison moyenne qui consomme 2500L de mazout/an en aurait eu pour +/- 365 euros de mazout ( au prix moyen de 0,75 cent le litre en moyenne sur 2008). Notre économie actuelle est de +/- 310 euros sur 2,5 mois.

Dans un prochain article nous détaillerons la production d'eau chaude en hiver via les capteurs solaires.

15:35 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

CONFORT INTERIEUR

Après 5 mois de vie dans le bâtiment dont quelques semaines d'hiver et quelques jours de grands froid, voici nos impressions.

Comme prévu lors de l'étude d'isolation, la maison résiste très bien aux grands froids extérieurs. En l'absence total d'appoint de chauffage, la température intérieure n'est jamais descendue sous les 17°c. Bien sur 16,7°c ne suffisent pas pour le confort de vie mais cela signifie que l'appoint de chauffage (poële à pellets) ne devra apporter que les 3,5°c nécessaires pour rendre les pièces confortables et cela sur la TOTALITE du volume du bâtiment.

Photo 1Photo 2

Nous avons relevé 2 cas de figure bien distincts.

Les jours de ciel couvert et de températures fraîches sont ceux durant lesquels le poële à pellets à le plus fonctionné ( en moyenne 2h30).

Les jours de grand soleil et de froid intense, nous avons atteint des températures intérieures de plus de 25°c ( sans aucun appoint de chauffage). Une température de confort supérieure à 22°c s'est maintenue jusqu'à 22h30 au minimum.

Avec ce recul, je peux quand même me rendre compte du rôle extrêmement important de l'inertie. C'est un point que nous veillerons à renforcer dans nos prochains projets.

 

15:23 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

22/10/2008

BARDAGE VOLUME ENTREE

Comme prévu au plan de permis, le volume de l'entrée ( en face nord ) est habillé par un bardage en cèdre. Celui-ci est composé de lattes de 4/4cm fixées horizontalement et espacées de 2 cm. Pour protéger le mur porteur en blocs Ytong, le menuisier a placé une membrane pare-pluie en veillant à conserver une ventilation de part et d'autre. en pied de bardage un treillis métallique empêche les animaux de grimper derrière le pare-pluie.

Nous avons fait le choix de ne pas traiter ce bardage pour lui laisser prendre naturellement une patine grisâtre.

L'espace laissé libre doit recevoir un panneau blanc qui comportera le numéro de la maison et le nom de propriétaire.

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5

09:51 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/10/2008

ETANCHEITE A L'AIR ( test du 21/10/08)

Le test en situation d'occupation du bâtiment a été réalisé ce 21/10/08 par la société allemande RAIDA DÄMMTECHNIK. Il confirme que le niveau d'étanchéité à l'air est conforme aux normes des maisons passives en Belgique.

En détail cela signifie que sous une pression de 50 Pascals, le bâtiment ne présente pas de surface de fuites qui occasionnerait un taux de renouvellement d'air supérieur à 0,6 x le volume de chauffe. Le logiciel tient compte du volume du bâtiment, des différences de pressions int. et ext., de la surface de déperdition,... pour effectuer une moyenne des valeurs obtenues lors des mises en pression et dépression.

Il faut avouer que la recherche des derniers centimètres s'est avérée assez difficile. En effet, la fermeture d'un trou peut produire un passage d'air plus important par un autre trou restant du fait de la pression.

Pour mettre une image sur les chiffres, le passage d'un taux de 0,6 à 0,8 occasionnerait un surplus de consommation en pellets équivalent à un seau de 15 kg  sur un an. C'est très peu mais il faut toujours fixer une limite. En Allemagne, le taux à ne pas dépasser pour une maison passive est de 0,58 !

Blower test 21:10:08Photo 1

18:10 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/10/2008

TEMPERATURES ET EAU CHAUDE

Après près de 3 mois d'occupation de la maison ( soit 25% d'une année ! même si ce ne sont pas les mois les plus froids ) , il est possible d'établir un premier aperçu de son confort et de la production d'eau chaude.

Au niveau des températures (nous en prenons le relevé 3 x par jour à l'intérieur et à l'extérieur), nous ne sommes JAMAIS descendus sous les 21,5°c de jour comme de nuit malgré des températures diurnes de 3 à 4°c. Le poële à pellets en appoint n'est pas encore opérationnel.

Au niveau de l'eau chaude produite par les panneaux solaires, nous n'avons jamais dû faire appel à la résistance électrique pour assurer notre besoin en eau chaude malgré un fonctionnement à 5 personnes, le branchement de la machine à lessiver et du lave-vaisselle et +/- 10 jours de temps couvert, frais et sans soleil...

L'autonomie en chauffage et eau chaude est donc TOTALE jusqu'à présent.

Le moindre rayon de soleil chauffe rapidement l'intérieur et produit de l'eau chaude ( 500L à plus de 90° ce dimanche ensoleillé d'automne ).

Nous sommes bien sûr curieux de voir quelles seront les limites de cette autonomie mais au prix de l'énergie c'est tout bénéfice actuellement.

Nous vous ferons partager nos observations par le biais d'un tableau de relevé prochainement.IMG_0888

14:35 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

29/09/2008

JOURNEE PORTES OUVERTES

Vous avez été plus de 320 à venir nous rendre visite ce samedi et dimanche 27-28/9/08 à l'occasion du W-E portes ouvertes organisé en Belgique par l'ordre des architectes.

Nous avons été surpris par le nombre et par la qualité des questions posées.

Vu le succès rencontré par ce W-E nous comptons y participer à nouveau l'année prochaine en présentant une double restauration basse énergie à Aubel dont les travaux peuvent être suivis sur les sites suivants :

http://restaurationdonsart.skynetblogs.be  et http://transformationdonsart.skynetblogs.be

 

Encore merci pour votre visite !

Photo 2Photo 1

10:20 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/09/2008

REJOINTOYAGE 9/08

Dans l'esprit du volume de la maison ( simple et épuré ) nous avions décidé que le parement serait réalisé en briques avec rejointoyage ton sur ton.

La société LEDENT est venue effectuer ce travail en utilisant un mortier coloré dans la masse de la marque BEAMIX.

Photo 1IMG_0741IMG_0740

14:28 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/09/2008

INSTALLATION SOLAIRE

Pour rappel, l'installation solaire ( thermique ) fonctionne au départ de 9,6%2 de panneaux de marque Wagener pour alimenter un boiler de 500L.

Lors de journée ensoleillée tel que ce 9/9/08, le compteur indique une température de 94°c dans les panneaux. En terme d'apport d'eau chaude, les panneaux remplissent l'entièreté du boiler en moins d'une demi-journée.

Les calculs de consommation électrique montreront que l'apport d'eau chaude au départ du boiler vers la machine à lessiver et le lave-vaisselle permettront d'économiser la consommation électrique normalement nécessaire pour porter l'eau froide de la conduite ( +/- 12°c ) à la température nécessaire ( 30° à 70°c ).

Après plus d'un mois d'été pourri nous n'avons jamais eu à allumer la résistance électrique du boiler pour remonter la température.

Et quel plaisir de prendre une bonne douche en pensant que c'est la soleil qui a réchauffé cette eau !

Photo 1Photo 2

10:08 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/08/2008

AMENAGEMENT INTERIEUR 12/8/08

La maison s'avère très agréable à vivre et particulièrement lumineuse même les jours plus sombres. Le recul de +/- 1,00m de la découpe de la mezzanine apporte de la lumière en profondeur dans la salle à manger et permet au soleil de chauffer le sol ( réserve de chaleur par inertie ) suffisamment pour pouvoir se promener à pieds nus le soir. La perspective de vue ouest depuis le salon permet de découvrir un paysage différent tout en garantissant un apport solaire ( soleil couchant ) en soirée lors de l'occupation de cet espace.

Les espaces ouverts rendent l'occupation très conviviale.

Nous attendons l'arrivée des portes intérieures et particulièrement des cloisons coulissantes qui permettront de refermer les espaces suivant non envies.

Comme écrit précédemment, la présence de protections solaires s'avère tout à fait indispensable. La chaleur se fait sentir au premier rayon de soleil et l'inertie de la dalle de sol combinée à la forte isolation nous donnent régulièrement une température de 25°c en début de nuit si nous n'ouvrons pas les fenêtres durant de longues minutes.

Dans la suite du site nous vous proposerons un aperçu détaillé de chacun des espaces !

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5

17:25 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

AMENAGEMENT INTERIEUR 12/8/08

La maison s'avère très agréable à vivre et particulièrement lumineuse même les jours plus sombres. Le recul de +/- 1,00m de la découpe de la mezzanine apporte de la lumière en profondeur dans la salle à manger et permet au soleil de chauffer le sol ( réserve de chaleur par inertie ) suffisamment pour pouvoir se promener à pieds nus le soir. La perspective de vue ouest depuis le salon permet de découvrir un paysage différent tout en garantissant un apport solaire ( soleil couchant ) en soirée lors de l'occupation de cet espace.

Les espaces ouverts rendent l'occupation très conviviale.

Nous attendons l'arrivée des portes intérieures et particulièrement des cloisons coulissantes qui permettront de refermer les espaces suivant non envies.

Comme écrit précédemment, la présence de protections solaires s'avère tout à fait indispensable. La chaleur se fait sentir au premier rayon de soleil et l'inertie de la dalle de sol combinée à la forte isolation nous donnent régulièrement une température de 25°c en début de nuit si nous n'ouvrons pas les fenêtres durant de longues minutes.

17:23 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/08/2008

ABORDS 11/8/08

Maintenant que la maison est occupée, nous avons préparé le jardin. D'ici une semaine, à nous les joies de la tondeuse ! Plus sérieusement, le terrain restera vierge de plantation jusqu'à novembre histoire d'attendre la saison propice et de réfléchir à l'implantation.

En attendant, sans protection solaire par les futures plantations, le moindre rayon de soleil fait grimper le thermomètre à 25, 26°c sans difficulté alors que l'extérieur est à 16°c ! Impressionant. Il est curieux de constater que le bâtiment conserve sa température en ne perdant qu'un 1/2 degré sur la nuit. Nous verrons en hiver.

Photo 1Photo 2Photo 3

10:07 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

30/07/2008

CHAUFFE-EAU SOLAIRE ( mise en route le 30/7/08 )

Heureuse coïncidence pour la plus chaude et plus ensoleillée journée de l'année qui correspondait avec la mise en route de l'installation solaire thermique. Mr Bastings a rempli d'eau glicolée le circuit des tuyauteries entre les panneaux et le boiler.

Le tableau de contrôle de température de l'eau dans le boiler a confirmé le départ du système en affichant... 94,6°c au plus chaud de la journée vers 13h15. Nul doute que les 10M2 de l'installation ont permis de remplir très rapidement les 500l du boiler. Un contrôle effectué à 20h30 montrait une température de plus de 72°c dans le boiler. 

Notre seul regret!!! est de ne pas pouvoir utiliser cette quantité de chaleur gratuite pour alimenter une piscine faute de budget !

Photo APhoto B

22:42 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2008

PARQUET ( 25/7/08 )

Photo 1

Dans le salon et la salle de jeux nous avons prévu le placement d'un "parquet" de type clip-clap. Nous évitons de prendre le risque de placer un vrai parquet alors que la chape de sol pourrait ne pas encore être suffisamment sèche. Le parquet choisi est de la marque Berry floor ( de chez Caremiso à Verviers ). La première opération consiste à placer la sous-couche amortissante composée de carton recyclé et entièrement bio.Les lames du parquet ( imitation essence WENGÉ ) sont ensuite assemblée comme un puzzle tout en veillant à respecter certaines règles élémentaires ( joint périphérique de dilatation, assemblage complet,... ). Une fois placé, à l'usage ce type de revêtement offre une certaine "chaleur" au local et à l'oeil. Dans la salle de jeux, cela évitera aux enfants de jouer sur un revêtement froid comme pourrait l'être le carrelage.

Photo 2Photo 3

15:37 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/07/2008

CUISINE ( 18/7/08 )

La société EGGO ( anc. Eurocenter ) vient installer la cuisine.A priori pas grand chose à voir avec la maison passive si ce n'est le choix des électros qui répondent tous au label A et A+ d'économie d'énergie.La hotte comporte un filtre à charbon actif pour éviter d'évacuer ( et perdre autant de calories ) les 500 M3 d'air/heure à l'extérieur. La taque de cuisson est à induction ( consommation limitée ). Le lave-vaisselle et la machine à lessiver fonctionneront en priorité sur l'eau chaude fournie par le boiler solaire et dont la température sera régulée par l'alpha-mix ( mélangeur "solaire" Le sèche linge ( très énergivore ) est de type à condensation de façon à conserver les calories de l'air chaud évacué dans le volume de la maison.En poussant les choses..., le choix du blanc favorise également l'éclairage en "retardant" l'allumage des luminaires, mais j'avoue que c'est l'esthétique qui a primé.Photo 2Photo 1

12:17 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/07/2008

MISE EN PEINTURE 14/7/08

Photo 2Photo 1Plus de 6 semaines après l'achèvement du plafonnage, nous entamons la mise en peinture des murs. Pour rappel, toutes les cloisons sont de type sèche à l'exception du mur en bloc Ytong de l'entrée. Il faut compter 1 jour / mm d'épaisseur de plafonnage.Le lavage des murs à l'éponge humide est une étape incontournable pour éliminer tout résidu de ponçage. L'enduisage ponctuel des coups et griffes doit parfaire la surface avant la mise en peinture.La première couche est un primaire de type CAPAPRIM appliqué au rouleau et à la main pour les angles et autres finitions difficiles d'accès.Les 2 autres couches de finition ont pour but de donner la teinte finale. Dans l'esprit d'une maison où les formes dictent les espaces, nous avons privilégié le blanc en grande majorité. La cuisine ( 1 mur orange ) et les chambres d'enfant ( 1 mur de couleur ) recevront une touche différente.

14:29 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/07/2008

AMENAGEMENT DES ABORDS 9/7/08

Le nivellement des terres autour du bâtiment est terminé.En facade arrière, le jardin se prolonge horizontalement sur quelques mètres avant de rejoindre le profil de terrain naturel en pente douce.Sur le pignon gauche, le terrain contigu à la maison est aménagé en une terrasse et un escalier qui permettra de rejoindre le niveau rez depuis la zone de parking.A l'avant le profil naturel du terrain a été entièrement conservé à l'exception de la rampe d'entrée des voitures. D'une façon générale c'est l'option d'intégration par rapport au relief naturel qui a été privilégiée. Une solution de plantations est actuellement à l'étude pour garantir la protection solaire et limiter l'impact du vent sur la terrasse.Photo 4Photo 3Photo 2

10:05 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

PONCAGE DE SURFACE 8/7/08

Le temps estimé de séchage du plafonnage ( sur support sec ! tel qu'une ossature bois et plaques de plâtre ) est de 1mm / jour.Plus de 2 semaines après l'achévement du plafonnage, le ponçage de finition est entamé. Ce ponçage a pour but d'égaliser la surface et d'éliminer les aspérités. Un rebouchage ponctuel s'avère néanmoins indispensable pour garantir un travail de qualité. Les cornières doivent être ponçées à nu.Plus de 2 journées à 2 personnes s'avèreront nécessaires pour venir à bout des +/- 600 M2 de surface de mur et plafond.Les murs seront lavés avec de l'eau + 30% de javel ( pour tuer les champignons apparus en cours de séchage ) avant la mise en peinture.Photo 1

09:27 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

INCIDENT de PARCOURS ! 2/7/08

Surprise ce 2 Juillet en découvrant qu'une partie du plafond d'une des chambres était tombé.Outre le fait que ce décrochement aurait pu blesser si... un enfant dormait déjà dans la chambre, il est important d'en comprendre l'origine pour déterminer le risque dans les autres locaux de l'étage.Lors de l'incident, le taux d'humidité présent dans le bâtiment était TRES élevé suite au brusque revirement des température après le passage d'un orage violent. Le bâtiment n'a pas encore achevé sa période de séchage et le système de ventilation mécanique n'est pas encore branché pour régulier le taux d'humidité.En analysant toutes les causes possibles, nous avons retenu plusieurs facteurs qui auraient pu contribuer à cet incident.1° Le plafonnage n' pas encore terminé son séchage et les plaques de Gyplat ont un taux d'humidité de +/- 80%.La présence de micro-moisissures en témoigne.2° L'épaisseur du plafonnage atteint par endroit 2,5 cm ! Les prescriptions du fabricant autorisent 1,5 cm au maximum.3° Les vis de fixation des plaques de plâtre ont pu avoir été trop serrées en déchirant le carton des plaques.4° L'écartement du lattage atteint parfois 45cm ( soit 5 de plus que préconisé ).5° L'isolation insufflée avait tendance à pousser les plaques au-dela du lattage par endroits.Des tests de résistance ont été menés sur les autres plafonds de l'étage pour confirmer leur tenue. Les plafonds du rez ne comportent pas ce type de risques car ils ont été réalisés de façon différente. Actuellement, le bâtiment est placé en ventilation intensive pour garantir un séchage en profondeur du plafonnage. Le plafond déficient a été renforcé et pourvu d'un contre-lattage complémentaire.Photo 1

07:50 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |