27/08/2009

CONSOMMATIONS ANNUELLES

Au terme d'une année d'occupation, d'un hiver rude (parfois -15°c) et d'un été chaud, voici le relevé des consommations de la maison:

- ELECTRICITE JOUR : 3340 kws

- ELECTRICITE NUIT : 1032 KWS

- EAU : 92 M3 (météo particulièrement sèche )

- BOILER SOLAIRE : à fonctionné 1520 heures

- PELLETS : 675 kg à 0,26 euros/kg = 175,5 euros

IMG_3642Commentaires :

Pour la consommation électrique nous sommes sous le seuil des 4500 KWS prévus malgré la présence et le fonctionnement important (3 petits enfants) d'un sèche-linge à condensation,machine à laver, lave-vaisselle, la VMC et un appoint électrique du boiler solaire... La consommation limitée peut s'expliquer par l'utilisation de l'eau chaude du boiler solaire pour approvisionner le lave-vaisselle et la machine à laver en leur éviter de devoir réchauffer l'eau par résistance électrique.

L'eau de ville n'est utilisée que pour les éviers de cuisine et salle de bain mais en vidant la citerne d'eau de pluie, la sécheresse de l'été nous a obligé à passer en tout eau de ville depuis Juillet. il faut noter que depuis mi-mars, nous fonctionnons en tout solaire pour l'eau chaude de la douche, la machine à laver, le lave-vaisselle et la salle de bain. Notez que l'arrosage quotidien des jeunes plantes du jardin consomme pas mal d'eau!

La consommation des pellets se justifie par sa fonction d'appoint et non de chauffage principal... qui est le soleil! L'hiver fut certes froid mais ensoleillé. Il nous est arrivé de connaître des températures de 27°c intérieur alors qu'il gelait à -10°c en extérieur. une journée très froide d'hiver est souvent synonyme de ciel bleu.

Avec plus de 1500 heures/an et une moyenne de plus de 4 heures par jour (qui a dit qu'il n'y avait pas de soleil au nord!), nous sommes entièrement satisfait d'avoir eu recours à ce type de production principal d'eau chaude.

Et APRES...

Notre principal "soucis" de confort est la surchauffe. Nous avons installé de grands rideaux blancs à l'intérieur qui limitent l'ensoleillement; Nous avons également plantés des arbres pour avoir un ombrage naturel mais la sécheresse de l'été ne favorise pas leur croissance rapide.C'est par l'ouest que l'inconfort de chaleur se fait le plus ressentir. L'une des chambres d'enfants est ainsi souvent trop chaude en soirée. Nous réfléchissons actuellement à un volet coulissant en bois ajouré pour cette baie.

Nous étudions également la mise en place de la toiture végétale destinée également à limiter la surchauffe par la toiture.

Nous avons enfin prévu la plantation d'une haie en face sud perpendiculairement à la facade de façon à nous protéger du vent de sud-ouest et à bénéficier dans quelques années d'une parois végétal d'ombrage. Il faut reconnaître que les casquettes solaires installées (aussi pour permettre le lavage du vitrage d'étage) n'agit que très faiblement. Le manque de dépassant doit y être pour quelque chose!

Pour ce qui est de la VMC, elle est tout simplement coupée en période beau temps. Nous privilégions la ventilation naturelle par les portes et fenêtres ouvertes (passage fréquent des enfants) ainsi que la ventilation naturelle de nuit bien plus efficace en débit que la VMC.

ET ALORS CONTENT ?

Oui bien sûr! le total des consommations est inférieur à 1800 euros/an pour un ménage de 5 personnes. Cela correspond ailleurs au montant du plein de mazout annuel! Il nous faudrait optimiser notre autonomie électrique pour encore limiter notre impact sur l'environnement.

06:28 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Salut Eric,

Toujours chouette de partager ce genre de renseignements, merci !

As-tu vu notre solution de protection solaire ? Pas installée depuis longtemps mais efficace chez nous !

A bientôt.

Gil

Écrit par : Gilbair | 27/08/2009

une seule unité ? Bonjour,

Plutôt que d'évoquer les 200€ de pellets,pourriez-vous donner le poids utilisé, de manière àpouvoir traduire cela en KW et avoir ainsi une consommation globale en une seule unité de mesure.

Merci

Écrit par : guy | 30/08/2009

maison passive Le grand public cherche le meilleur système pour chauffer sa maison en hiver. Je constate que dans les maisons passives, le point faible est la surchauffe en été. Les différents produits pour se préserver de cette chaleur sont plus chers qu'un système classique de chauffage. On projette qu'en 2020, toutes les nouvelles maisons devront être passives, est-ce vraiment réaliste ? Les budgets étant toujours plus serrés, la construction d'une maison passive implique qu'elle soit terminée de A à Z. Pas de possibilité de postposer sans implication thermique des travaux tels portes, claustra, volet, isolation, .... (pourtant très courant). N'allons nous pas trop loin dans l'isolation ? Une maison basse énergie K35 à K25 permet déjà de réelles économies avec moins d'inconfort ???

Écrit par : Jost Th. | 01/09/2009

Les commentaires sont fermés.