04/01/2009

CONFORT INTERIEUR

Après 5 mois de vie dans le bâtiment dont quelques semaines d'hiver et quelques jours de grands froid, voici nos impressions.

Comme prévu lors de l'étude d'isolation, la maison résiste très bien aux grands froids extérieurs. En l'absence total d'appoint de chauffage, la température intérieure n'est jamais descendue sous les 17°c. Bien sur 16,7°c ne suffisent pas pour le confort de vie mais cela signifie que l'appoint de chauffage (poële à pellets) ne devra apporter que les 3,5°c nécessaires pour rendre les pièces confortables et cela sur la TOTALITE du volume du bâtiment.

Photo 1Photo 2

Nous avons relevé 2 cas de figure bien distincts.

Les jours de ciel couvert et de températures fraîches sont ceux durant lesquels le poële à pellets à le plus fonctionné ( en moyenne 2h30).

Les jours de grand soleil et de froid intense, nous avons atteint des températures intérieures de plus de 25°c ( sans aucun appoint de chauffage). Une température de confort supérieure à 22°c s'est maintenue jusqu'à 22h30 au minimum.

Avec ce recul, je peux quand même me rendre compte du rôle extrêmement important de l'inertie. C'est un point que nous veillerons à renforcer dans nos prochains projets.

 

15:23 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bonjour,
Je voulais savoir comment la VMC était sensée réagir à la température intérieure? Est-ce qu'il est possible de faire en sorte que l'air entrant soit moins chaud si la température intérieur dépasse un seuil comme 22°C par exemple? Est-ce que les 25°C ne vous ont pas parut inconfortables?

Écrit par : Laurent Valepyn | 18/01/2009

Les commentaires sont fermés.