30/07/2008

CHAUFFE-EAU SOLAIRE ( mise en route le 30/7/08 )

Heureuse coïncidence pour la plus chaude et plus ensoleillée journée de l'année qui correspondait avec la mise en route de l'installation solaire thermique. Mr Bastings a rempli d'eau glicolée le circuit des tuyauteries entre les panneaux et le boiler.

Le tableau de contrôle de température de l'eau dans le boiler a confirmé le départ du système en affichant... 94,6°c au plus chaud de la journée vers 13h15. Nul doute que les 10M2 de l'installation ont permis de remplir très rapidement les 500l du boiler. Un contrôle effectué à 20h30 montrait une température de plus de 72°c dans le boiler. 

Notre seul regret!!! est de ne pas pouvoir utiliser cette quantité de chaleur gratuite pour alimenter une piscine faute de budget !

Photo APhoto B

22:42 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2008

PARQUET ( 25/7/08 )

Photo 1

Dans le salon et la salle de jeux nous avons prévu le placement d'un "parquet" de type clip-clap. Nous évitons de prendre le risque de placer un vrai parquet alors que la chape de sol pourrait ne pas encore être suffisamment sèche. Le parquet choisi est de la marque Berry floor ( de chez Caremiso à Verviers ). La première opération consiste à placer la sous-couche amortissante composée de carton recyclé et entièrement bio.Les lames du parquet ( imitation essence WENGÉ ) sont ensuite assemblée comme un puzzle tout en veillant à respecter certaines règles élémentaires ( joint périphérique de dilatation, assemblage complet,... ). Une fois placé, à l'usage ce type de revêtement offre une certaine "chaleur" au local et à l'oeil. Dans la salle de jeux, cela évitera aux enfants de jouer sur un revêtement froid comme pourrait l'être le carrelage.

Photo 2Photo 3

15:37 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/07/2008

CUISINE ( 18/7/08 )

La société EGGO ( anc. Eurocenter ) vient installer la cuisine.A priori pas grand chose à voir avec la maison passive si ce n'est le choix des électros qui répondent tous au label A et A+ d'économie d'énergie.La hotte comporte un filtre à charbon actif pour éviter d'évacuer ( et perdre autant de calories ) les 500 M3 d'air/heure à l'extérieur. La taque de cuisson est à induction ( consommation limitée ). Le lave-vaisselle et la machine à lessiver fonctionneront en priorité sur l'eau chaude fournie par le boiler solaire et dont la température sera régulée par l'alpha-mix ( mélangeur "solaire" Le sèche linge ( très énergivore ) est de type à condensation de façon à conserver les calories de l'air chaud évacué dans le volume de la maison.En poussant les choses..., le choix du blanc favorise également l'éclairage en "retardant" l'allumage des luminaires, mais j'avoue que c'est l'esthétique qui a primé.Photo 2Photo 1

12:17 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/07/2008

MISE EN PEINTURE 14/7/08

Photo 2Photo 1Plus de 6 semaines après l'achèvement du plafonnage, nous entamons la mise en peinture des murs. Pour rappel, toutes les cloisons sont de type sèche à l'exception du mur en bloc Ytong de l'entrée. Il faut compter 1 jour / mm d'épaisseur de plafonnage.Le lavage des murs à l'éponge humide est une étape incontournable pour éliminer tout résidu de ponçage. L'enduisage ponctuel des coups et griffes doit parfaire la surface avant la mise en peinture.La première couche est un primaire de type CAPAPRIM appliqué au rouleau et à la main pour les angles et autres finitions difficiles d'accès.Les 2 autres couches de finition ont pour but de donner la teinte finale. Dans l'esprit d'une maison où les formes dictent les espaces, nous avons privilégié le blanc en grande majorité. La cuisine ( 1 mur orange ) et les chambres d'enfant ( 1 mur de couleur ) recevront une touche différente.

14:29 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/07/2008

AMENAGEMENT DES ABORDS 9/7/08

Le nivellement des terres autour du bâtiment est terminé.En facade arrière, le jardin se prolonge horizontalement sur quelques mètres avant de rejoindre le profil de terrain naturel en pente douce.Sur le pignon gauche, le terrain contigu à la maison est aménagé en une terrasse et un escalier qui permettra de rejoindre le niveau rez depuis la zone de parking.A l'avant le profil naturel du terrain a été entièrement conservé à l'exception de la rampe d'entrée des voitures. D'une façon générale c'est l'option d'intégration par rapport au relief naturel qui a été privilégiée. Une solution de plantations est actuellement à l'étude pour garantir la protection solaire et limiter l'impact du vent sur la terrasse.Photo 4Photo 3Photo 2

10:05 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

PONCAGE DE SURFACE 8/7/08

Le temps estimé de séchage du plafonnage ( sur support sec ! tel qu'une ossature bois et plaques de plâtre ) est de 1mm / jour.Plus de 2 semaines après l'achévement du plafonnage, le ponçage de finition est entamé. Ce ponçage a pour but d'égaliser la surface et d'éliminer les aspérités. Un rebouchage ponctuel s'avère néanmoins indispensable pour garantir un travail de qualité. Les cornières doivent être ponçées à nu.Plus de 2 journées à 2 personnes s'avèreront nécessaires pour venir à bout des +/- 600 M2 de surface de mur et plafond.Les murs seront lavés avec de l'eau + 30% de javel ( pour tuer les champignons apparus en cours de séchage ) avant la mise en peinture.Photo 1

09:27 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

INCIDENT de PARCOURS ! 2/7/08

Surprise ce 2 Juillet en découvrant qu'une partie du plafond d'une des chambres était tombé.Outre le fait que ce décrochement aurait pu blesser si... un enfant dormait déjà dans la chambre, il est important d'en comprendre l'origine pour déterminer le risque dans les autres locaux de l'étage.Lors de l'incident, le taux d'humidité présent dans le bâtiment était TRES élevé suite au brusque revirement des température après le passage d'un orage violent. Le bâtiment n'a pas encore achevé sa période de séchage et le système de ventilation mécanique n'est pas encore branché pour régulier le taux d'humidité.En analysant toutes les causes possibles, nous avons retenu plusieurs facteurs qui auraient pu contribuer à cet incident.1° Le plafonnage n' pas encore terminé son séchage et les plaques de Gyplat ont un taux d'humidité de +/- 80%.La présence de micro-moisissures en témoigne.2° L'épaisseur du plafonnage atteint par endroit 2,5 cm ! Les prescriptions du fabricant autorisent 1,5 cm au maximum.3° Les vis de fixation des plaques de plâtre ont pu avoir été trop serrées en déchirant le carton des plaques.4° L'écartement du lattage atteint parfois 45cm ( soit 5 de plus que préconisé ).5° L'isolation insufflée avait tendance à pousser les plaques au-dela du lattage par endroits.Des tests de résistance ont été menés sur les autres plafonds de l'étage pour confirmer leur tenue. Les plafonds du rez ne comportent pas ce type de risques car ils ont été réalisés de façon différente. Actuellement, le bâtiment est placé en ventilation intensive pour garantir un séchage en profondeur du plafonnage. Le plafond déficient a été renforcé et pourvu d'un contre-lattage complémentaire.Photo 1

07:50 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |