09/07/2008

INCIDENT de PARCOURS ! 2/7/08

Surprise ce 2 Juillet en découvrant qu'une partie du plafond d'une des chambres était tombé.Outre le fait que ce décrochement aurait pu blesser si... un enfant dormait déjà dans la chambre, il est important d'en comprendre l'origine pour déterminer le risque dans les autres locaux de l'étage.Lors de l'incident, le taux d'humidité présent dans le bâtiment était TRES élevé suite au brusque revirement des température après le passage d'un orage violent. Le bâtiment n'a pas encore achevé sa période de séchage et le système de ventilation mécanique n'est pas encore branché pour régulier le taux d'humidité.En analysant toutes les causes possibles, nous avons retenu plusieurs facteurs qui auraient pu contribuer à cet incident.1° Le plafonnage n' pas encore terminé son séchage et les plaques de Gyplat ont un taux d'humidité de +/- 80%.La présence de micro-moisissures en témoigne.2° L'épaisseur du plafonnage atteint par endroit 2,5 cm ! Les prescriptions du fabricant autorisent 1,5 cm au maximum.3° Les vis de fixation des plaques de plâtre ont pu avoir été trop serrées en déchirant le carton des plaques.4° L'écartement du lattage atteint parfois 45cm ( soit 5 de plus que préconisé ).5° L'isolation insufflée avait tendance à pousser les plaques au-dela du lattage par endroits.Des tests de résistance ont été menés sur les autres plafonds de l'étage pour confirmer leur tenue. Les plafonds du rez ne comportent pas ce type de risques car ils ont été réalisés de façon différente. Actuellement, le bâtiment est placé en ventilation intensive pour garantir un séchage en profondeur du plafonnage. Le plafond déficient a été renforcé et pourvu d'un contre-lattage complémentaire.Photo 1

07:50 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Bravo pour ta franchise, tu aurais pu passer l'incident sous silence. Courage pour le dernier round. MP.

Écrit par : Demollin | 09/07/2008

Les commentaires sont fermés.