29/02/2008

INSUFFLATION CELLULOSE ( suite le 29/2/08 )

Ce vendredi, le soufflage de la cellulose s'effectue dans le sol du rez. Le plancher du sol se compose de caissons à ossature bois ( comme ceux des parois murales ) qui assurent la portance tout en isolant parfaitement le sol entre cave et rez occupé.Pour effectuer le soufflage, le sol est perçé d'un trou à chaque caisson. Une fois le soufflage terminé, le trou est refermé à l'aide d'un bouchon en liège collé.A ce stade du projet, toute l'isolation ( à l'exception du polyuréthane à projeter sur le sol du rez pour compléter la valeur isolante ) est présente. Dès que l'étanchéité à l'air sera terminée et le bâtiment fermé ( portes entre hall d'entrée et volume passif ), l'intérieur se chauffera de lui-même par le soleil jusqu'à atteindre et dépasser les 20°c de confort sans y apporter de moyen de chauffage. Les systèmes complémentaires de ventilation, poële à pellets, séchoir à condensation et la présence des habitants viendront compléter le système en le chauffant ou en le rafraîchissant.n°681bisn°680 bis

15:41 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/02/2008

INSUFFLATION CELLULOSE ( suite le 26/2/08 )

Le soufflage de la cellulose se poursuit avec l'achèvement des parois de l'étage et le début de la toiture plate.Pour accéder à l'arrière du plafond, le souffleur incise le frein-vapeur et y glisse le tuyau jusqu'au bout du caisson. Le tuyau est retiré au fur et à mesure du soufflage. Au terme de l'opération un test de compression de la cellulose est effectué pour confirmer la qualité du travail. Pour rappel, l'épaisseur des caissons de toiture est environ de 40 cm.A ce stade du chantier ( pose des châssis terminée ) la montée en température intérieure est déjà perceptible lorsque le soleil est présent.L'étanchéité à l'air doit être affinée par le placement de Tape avant le Blower door test qui se fera endéans les 3 semaines.n°663n°662

16:29 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

25/02/2008

INSUFFLATION CELLULOSE ( suite le 25/2/08 )

La journée se poursuit par l'insufflation de la cellulose dans les parois du rez.L'isolant est sortit des sacs desquels il est livré pour être versé dans une pompe de soufflage. Il arrive dans un bec souffleur via des tuyaux flexibles. La pression de soufflage est vérifiée en permanence par des appareils dont disposent chacun des souffleurs.Selon les informations de Mr Raida, une nouvelle qualité de cellulose arrivera sur le marché en octobre prochain avec de meilleures performance d'isolation.Le soufflage des murs du niveau rez a été réalisé sur 1/2 journée.Photo 2photo 1

21:46 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

INSUFFLATION CELLULOSE ( début le 25/2/08 )

Pour rappel, l'isolation principale du bâtiment se compose de cellulose insufflée dans le sol, les parois verticales et le plafond de l'étage.La société allemande RAIDA qui effectue ce genre de travail a débuté son intervention ce lundi matin pour une durée de +/- 2 jours.Préalablement à l'insufflation, toutes les ouvertures ont du être refermées.La première intervention consiste à forer des trous ( diamètre 150 mm ) an centre et en partie haute de tous les caissons. Certains trous sont également forés en partie basse du caisson pour vérifier le degré de compacité de la cellulose.RAIDA certifie ( test et expérience à l'appuis ) qu'aucun tassement n'est possible dans l'isolation. Le degré de pression de soufflage est précis et continuellement contrôlé. La composition de la cellulose et notamment le type de papier utilisé influencent la valeur de l'isolation.perforationcamion

11:47 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2008

CHASSIS PASSIFS (pose le 20/2/08)

Une vue rapprochée des châssis permet d'en comprendre les particularités.L'épaisseur est de 90 mm, composée d'une part de l'ossature en mélèze teinte et d'autre part de l'habillage extérieur ( ici = capot alu laqué sur isolant ).Comme écrit précédemment, les charnières sont intégrées dans l'épaisseur des châssis réduisant ainsi les risques d'effraction tout en améliorant l'esthétique.Lors de la pose, le châssis repose sur une bande d'isolant ( 30mm ) et est pourvu d'une membrane d'étanchéité à l'air qu'il suffit de coller au cadre en bois de la maison pour éviter toute infiltration d'air.Le vitrage est triple et comporte un facteur solaire de 50%.détail châssisLes ensembles est, ouest et sud se composent de plusieurs éléments assemblés.

13:28 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

CHASSIS ( début de pose le 19/2/08 )

Ce 19/2/08 débute la pose des châssis de type passif.Leurs particularités sont de contenir des vitrages triple, d'avoir une isolation renforcée, d'être pourvus d'une bande d'étanchéité à l'air préposée,... ).Esthétiquement, le choix s'est porté sur un châssis en bois ( teinté en face intérieure ) recouvert d'un capot en alu laqué en face extérieure de façon à ne nécessiter qu'un minimum d'entretien.Les châssis ont également la particularité de ne pas laisser apparaître de charnière en position fermée ! une détail esthétique non négligeable.Leur poids considérable nécessite une mise en oeuvre plus imposante.transport châssistransport

12:23 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

MACONNERIES en briques ( fin 20/2/08 )

Après plusieurs semaines de travail parfois interrompu par la pluie, le gel ou le vent, la réalisation du parement en briques se termine par la pose de la longueur cornière en face sud.Les seuils seront placés après les châssis vu leur position hors norme en fonction du type de châssis.face sud

12:15 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2008

PATTES D'ACCROCHAGE (13/2/08)

En facade sud, la protection solaire sera assurée de façon "originale et naturelle" par des arbres palissés arrimés à une structure en bois.Pour éviter que l'ensemble de s'incline sous l'effet du vent, la structure des arbres sera maintenue par des raidisseurs fixés contre la façade en briques. La briques de parement ne pouvant supporter une charge horizontale, des pattes métalliques ont été accrochées dans l'ossature bois. Le détail a été soigné en prévoyant des rejets d'eau.n°510:2n°508:2

14:50 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |