29/02/2008

INSUFFLATION CELLULOSE ( suite le 29/2/08 )

Ce vendredi, le soufflage de la cellulose s'effectue dans le sol du rez. Le plancher du sol se compose de caissons à ossature bois ( comme ceux des parois murales ) qui assurent la portance tout en isolant parfaitement le sol entre cave et rez occupé.Pour effectuer le soufflage, le sol est perçé d'un trou à chaque caisson. Une fois le soufflage terminé, le trou est refermé à l'aide d'un bouchon en liège collé.A ce stade du projet, toute l'isolation ( à l'exception du polyuréthane à projeter sur le sol du rez pour compléter la valeur isolante ) est présente. Dès que l'étanchéité à l'air sera terminée et le bâtiment fermé ( portes entre hall d'entrée et volume passif ), l'intérieur se chauffera de lui-même par le soleil jusqu'à atteindre et dépasser les 20°c de confort sans y apporter de moyen de chauffage. Les systèmes complémentaires de ventilation, poële à pellets, séchoir à condensation et la présence des habitants viendront compléter le système en le chauffant ou en le rafraîchissant.n°681bisn°680 bis

15:41 Écrit par Eric Meeckers dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Insufflation ouate de cellulose Bonjour,

Merci beaucoup pour votre article sur l'insufflation de ouate de cellulose. Voilà un complément d'information à ce sujet :

http://www.24pm.fr/maison-ecologique/materiaux-ecologiques/471-la-ouate-de-cellulose

Bonne lecture et à bientôt !

Écrit par : 24pm | 22/12/2009

Les commentaires sont fermés.